Bulletin d'actualité N°70 Septembre 2014



Opérations au Sahel : de Serval à Barkhane

© EMA

Lancée le 1er août, Barkhane a pour missions principales d'appuyer les forces armées françaises et des pays partenaires (Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Burkina-Faso) dans les actions de lutte contre les groupes armés terroristes transfrontaliers dans la région du Sahel. Elle est commandée par le général de division Jean-Pierre Palasset. Barkhane qui s'inscrit dans une nouvelle approche stratégique, se caractérise par une logique de fusion et de partage des moyens qui, jusqu'alors étaient dévolus à des opérations distinctes (Serval et Epervier). La présence militaire française est maintenue au Mali comme au Tchad, mais les moyens présents dans ces pays sont désormais mutualisés et les zones d'engagement étendues sur l'ensemble de la bande sahélo-saharienne. L'opération Barkhane est commandée depuis un poste de commandement unique stationné à N'Djamena, au Tchad.
En termes de moyens, l'opération regroupe 3 000 militaires, 20 hélicoptères, 200 blindés, 6 avions de chasse, 3 drones et une dizaine d'avions de transport tactique.



Point sur le programme FELIN

© EMA

En service depuis 2010, le système Felin continu sa montée en puissance au sein des régiments d'infanterie. A ce jour, plus de 15 000 systèmes sont en service dans les unités de combat.
Les premiers retours d'expérience ont mis en évidence la nécessité d'améliorer la mobilité du combattant débarqué en recherchant un allègement de son équipement, ainsi qu'une meilleure modularité des sous-systèmes de FELIN. Le poids des systèmes, notamment des batteries peut constituer une gêne dans les mouvements du soldat. L'état-major a donc pris la décision d'alléger la masse du système FELIN en fusionnant le gilet électronique et le gilet de protection balistique en une seule structure de portage. A ce jour, il est prévu de livrer en 2015 cette nouvelle version (FELIN V1.3) aux quatre derniers régiments non encore pourvus et d'équiper progressivement les autres dans le cadre du renouvellement de leurs effets d'habillement. A terme, le FELIN sera doté d'une pile à combustible en vue d'augmenter l'autonomie des batteries et de réduire la charge d'emport.

Réception du quatrième Atlas


© Armée de l'Air
La Direction générale de l'armement a réceptionné le 13 août le quatrième A400M Atlas (avion MSN11) destiné à l'armée de l'Air et qui a rejoint la base BA-123 d'Orléans-Bricy, où sont stationnés trois autres avions de ce type. Deux autres A400M seront livrés d'ici les prochaines semaines par Airbus Defence & Space. L'escadron de transport 1/61 "Tourraine" sera réactivé dés le mois de septembre, afin d'exploiter les nouveaux avions de transport. Ils passeront des mains de la MEST, chargée des expérimentations, aux mains de l'escadron de transport de la BA-123.
Notons que l'A400M avait réalisé le 14 juillet dernier les premiers essais de largage de parachutistes avec des personnels de l'armée de terre espagnole. Cette campagne d'essais a comptabilisé onze vols et ont permis de tester les différents types de sauts.



Nouveau pod de désignation pour le Rafale

© Thales

Désigné Talios pour Targeting Long Identification Optronic System, Thales a présenté lors du salon aéronautique de Farnborough, le nouveau pod de désignation laser destiné à équiper l'armée de l'Air à l'horizon 2018. Son développement chez l'industriel fait actuellement l'objet d'un contrat de 119 millions d'euros passé avec la DGA. Le successeur du pod Damoclès devrait permettre aux Rafale standard F3-R et aux Mirage 2000D d'augmenter sensiblement leurs capacités de ciblage et de reconnaissance tactique. Talios sera équipé d'un capteur infrarouge haute résolution (produit par le français Sofradir) et d'un capteur dans la bande du visible pour l'identification jour/nuit des cibles. La nouvelle loi de programmation 2014-2019 prévoit l'acquisition d'un lot de 19 nacelles Talios auprès de Thales.







EURONAVAL , édition 2014

© Focus Defense

Rendez-vous biennal qui bénéficie d'une véritable référence au plan international, Euronaval est le leader mondial des salons de l'industrie de défense navale. Avec 96 délégations officielles de 67 pays, 370 exposants et 30 458 visiteurs de 115 pays en 2012, Euronaval est le rendez-vous incontournable pour les professionnels de la Défense et de la sécurité maritime .Vitrine d'un secteur dynamique et innovant, l'édition 2014 sera organisée du 27 au 31 octobre, à Paris Le Bourget. La fréquence biennale du salon permet à chaque édition de présenter des nouveautés. En 2014, les thèmes sur les compétences humaines des opérationnels, sur la préservation de la vie des équipages ainsi que sur la préservation de la planète seront mis en avant. Les drones et la furtivité seront aussi très présent, avec une attention particulière sur l'évolution des systèmes propulsifs pour les rendre plus discrets et moins polluants. Pour le GICAN qui organise le salon, la défense navale reste encore dynamique malgré le climat d'incertitudes budgétaires et capacitaires des grandes marines militaires. Les équipements navals occupent encore une part importante des activités des grandes sociétés françaises et internationales. www.euronaval.fr



Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash




Poursuite de la modernisation des E-2C Hawkeye

© Marine nationale

Les avions de guet aérien embarqués E-2C Hawkeye de la flottille 4F vont recevoir de nouveaux systèmes de support de guerre électronique ESM d'ici 2018. Le Département américain de la Défense a attribué le 21 août à Northrop Grumman un contrat de près de 48 M.$ pour l'intégration, entre autres, du système AN/ALQ-217 aux Hawkeye de l'aéronautique navale. La vente FMS (Foreign Military Sales) porte sur les quatre appareils de la flottille 4F. La modernisation des Hawkeye avait été lancée en octobre 2011 en vue d'améliorer les capacités de l'avion notamment dans le rôle de poste de commandement avancé (C2). Les avions ont ainsi pu bénéficier d'une console de mission supplémentaire, d'un interrogateur AIS (Automatic Identification System), de nouveaux IFF ainsi qu'un système de préparation et de restitution de mission (SPRM) de dernière génération.




Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


 • Au terme de 42 années de service, le général d'armée Bertrand Ract Madoux, chef d'état major de l'armée de Terre (CEMAT) a quitté ses fonctions le 31 août.

 • Opération Sangaris : les premiers blindés VBCI sont arrivés par avion Antonov sur l'aéroport de Bangui. Ils sont affectés au GTIA"Acier". Seize VBCI seront acheminés d'ici la fin septembre.

 • Le fabricant allemand Haix remporte un marché avec l'armée française pour la fourniture de 60 000 à 300 000 paires de chaussures de combat "centre Europe" et de 40 000 à 160 000 paires "trek chaud".

 • ACMAT a produit son 500 ème véhicule VLRA 2 dans son usine de Saint-Nazaire. Le véhicule tactique 4x4 est à présent en service dans treize pays, équipant les armées de terre dont les forces spéciales.

 • Les drones Harfang et Reaper de l'armée de l'Air ont franchi le cap des 5 200 heures de vol (1 400 heures pour les Reaper) en 375 missions dans le cadre de l'opération Barkhane (ex-opération Serval) au Mali.

 • L'Inde prévoit de signer d'ici les prochains mois le contrat définitif de 126 avions Rafale à Dassault Aviation. Cette signature permettrait la livraison des 18 premiers avions à partir de la mi-2016.

 • Le 10 août, un Airbus A340 de l'escadron "Esterel" a procédé à une livraison de 18 tonnes de fret humanitaire destiné aux populations réfugiées dans le nord de l'Irak.

 • Un premier KC-135R de la base de Istres rénové a été livré le mois dernier. La modernisation vise une remise à niveau de l'avionique. Désormais désignés KC-135RG, trois autres avions seront touchés par cette modernisation.

 • Le SIMMAD renouvelle pour sept ans le MCO des avions de transport CN235-200/300 auprès d'Airbus Defence et Sabena Technics. Vingt-trois appareils sont actuellement en service dans l'armée de l'Air.

 •Un Mirage 2000B (escadron 2/5 d'Orange) en mission d'entraînement s'écrase le 4 août dans une zone inhabitée, à la limite du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. L'équipage est indemne.

 •D'après la presse indienne, le premier Scorpène destiné à la Marine indienne sera admis au service en 2016. L'INS Kalvari, le premier d'une série de six unités, débutera ses essais en mer d'ici la fin du premier semestre 2015.

 •La flottille 17F réceptionnera ses premiers Rafale F3 en 2016. Par conséquent, le SEM sera maintenu jusqu'en 2017 alors que son retrait du service actif était prévu un an avant.

Prochain bulletin d'actualité, le 1er octobre 2014


© Focus Défense/Pressland medias