Bulletin d'actualité N°66 du 1er avril 2014



Exercice Davout 2014

© Focus Defense

Du 10 au 26 février, s'est déroulé au camp de Coëtquidan, l'exercice Davout 2014. Exercice national organisé par le Commandement des forces terrestres (CFT – Lille) et conduit par l'Etat-major de Force n°1 (EMFA – Besançon), il avait pour but de déployer et d'entraîner les systèmes de commandement du dispositif d'alerte des forces. Dans le cadre du dispositif Guépard numérisé, l'armée de Terre contribue en permanence, avec 6 000 hommes, au dispositif d'alerte interarmées. Cet exercice de montée en puissance a mis en œuvre l'ensemble de la chaîne numérisée dont les systèmes d'information et de communications (SIC) des forces terrestres. Il a permis, entre autres, de vérifier que tous les systèmes s'imbriquaient bien et de contrôler le fonctionnement des différents échelons. Près de 700 soldats avec 100 véhicules ont participé à cet entraînement, depuis le groupe de combat FELIN-VBCI jusqu'au Poste de commandement interarmées (PCIA) de l'opération pouvant être déployé en entrée de théâtre. Rappelons que Guépard permet de déployer, sur court préavis, 5 000 militaires, ainsi que leur équipement partout dans le monde. Son efficacité a été démontrée lors de l'opération Serval au Mali.






Le 27e BCA s'entraîne dans le grand nord

© Armée de Terre

Près de 400 soldats du 27e bataillon de chasseurs alpins, équipés Felin, ont participé pendant 15 jours à l'exercice Cold Response 2014 (EX CR 14) en Norvège, à 400 km au nord du Cercle polaire. Cet exercice interarmées, qui réunit des éléments Terre, Air et Marine, a rassemblé 16 000 soldats de seize nations de l'Otan et de pays non membres de l'Alliance comme la Suède ou la Suisse. Outre le 27 e BCA, l'armée de Terre avait envoyé une compagnie du 13e BCA, des éléments du 93e RAM, du 2e REG ainsi que la compagnie de commandement et de transmission montagne. Manœuvre multinationale, Cold Response est un exercice de haute intensité qui se déroule dans un cadre géographique unique en Europe avec des conditions hivernales extrêmes (jusqu'à -20°C la nuit). Sur des scénarios fictifs mais très réalistes – l'ennemi était joué par les français et les norvégiens – l'exercice offre la possibilité à chaque pays participant de choisir le niveau d'entraînement qu'il souhaite en fonction de ses propres objectifs (combat débarqué à partir d'engin chenillé, contrôle de zone, incident IED, patrouille de reconnaissance, etc.).

10 000 heures de vol sur le drone Harfang


© Armée de l'Air
Engagé depuis un an en soutien des opérations de l'armée française au Mali, l'escadron de drones 1/33 Belfort a passé dans la nuit du 15 au 16 février 2014 la barre symbolique des 10 000 heures de vol du système intérimaire de drone MALE Harfang. Cet événement représente une étape importante dans l'histoire des drones de l'armée de l'Air et de l'escadron 1/33 implanté à Cognac. Parallèlement, une autre étape a été franchie le 12 février avec le passage des 3 000 heures de vol au profit de l'opération Serval, au Mali. L'armée de l'Air a rappelé dans un communiqué que ses drones ont ainsi effectué, depuis leurs premiers engagements opérationnels en 2009, plus de 900 missions opérationnelles de renseignement, de surveillance et d'appui aux opérations dont le guidage de bombes laser tirées par d'autres aéronefs. Depuis le début 2014, l'ED 1/33 Belfort dispose de deux MQ-9 Reaper, mis en œuvre depuis Niamey, au Niger.






Notification du marché Amadeos

© Armée de l'Air

Thales annonce la notification du marché Amadeos (Association des Maintiens en condition opérationnelle et Amélioration de la disponibilité des équipements optroniques en service dans les forces) attribué par la Simmad du ministère de la Défense. Ce marché d'un montant maximum de 164 millions d'euros porte sur une durée de six ans. Thales assurera le Maintien en condition opérationnelle (MCO) et le pilotage de la disponibilité de ses équipements optroniques à bord des aéronefs des Armées, tels que les Rafale, Mirage 2000D, ATL2, Puma, Caracal et Falcon 50M. Ce marché facilitera également la gestion de fin de vie des équipements et permettra d'optimiser le coût et la disponibilité. Tous les emports optroniques produits par l'industriel sont concernés par ce marché à l'exception de l'OSF du Rafale qui fait partie du marché Maestro, et de la nacelle RECO NG dont le MCO est inclus dans le contrat d'acquisition.


IFF de nouvelle génération

© Thales

Dans le cadre de marchés qui lui ont été attribués par la DGA, DCNS a retenu Thales pour équiper le Charles de Gaulle et les deux frégates Horizon en système d'identification IFF de dernière génération au standard Otan. L'installation de ces nouveaux équipements de la gamme BlueGate permettra de pallier les limitations des systèmes actuels et dotera les plates-formes de la capacité IFF Mode 5/Mode S; le mode S permettant d'accomplir des identifications du trafic aérien civil. Ce système IFF a été testé et validé lors de l'exercice international BoldQuest 2013 qui s'est déroulé aux Etats-Unis.L'IFF BlueGate est déjà à bord de la frégate antia-érienne Jean Bart et a passé avec succès les essais d'acceptation à la mer (Sea Acceptance Tests) en octobre 2013. Il s'agit du premier bâtiment de la Marine nationale à bord duquel le mode 5 est opérationnel, prochainement suivi par le frégate anti-aérienne Cassard.



Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash




Campagne Jeanne d'Arc 2014

© Marine nationale

Le départ de la Mission Jeanne d'Arc 2014 a lieu le 12 mars, en base navale de Brest. Cette année, la Mission Jeanne d'Arc est composée du BPC Mistral et de la frégate furtive Lafayette. Ce groupe amphibie conduira essentiellement des opérations militaires et des actions de coopération bilatérale en Atlantique. A cette occasion, les 154 officiers-élèves de la promotion 2011 de l'Ecole navale et des officiers étrangers en provenance de 17 pays, effectueront leur premier déploiement opérationnel. Pour cette campagne, le Mistral embarque quelque 250 hommes de l'armée de Terre appartenant à la 9e Brigade d'infanterie de marine (9e BIMa de Poitiers). Des véhicules blindés et quatre hélicoptères de l'Alat sont également à bord. Le groupe Jeanne d'Arc assurera la mission Corymbe dans le golfe de Guinée. Il rejoindra ensuite le Brésil, avant de poursuivre vers les Etats-Unis et le Canada. La campagne Jeanne d'Arc 2014 prendra fin au mois de juillet.




Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 • Dans le cadre de la dernière Loi de programmation militaire, le nouveau chef d'état-major des armées le général Pierre de Villiers, s'est prononcé pour la réduction de 30% des effectifs de son état-major.

 • Alors que plus de 500 VBCI ont été réceptionnés par l'armée de Terre sur les 630 commandés à Nexter, la nouvelle Loi de Programmation Militaire 2014-2019 prévoit la livraison de 102 exemplaires.

 • Au cours de l'année, le Guépard devrait être remplacé par L'échelon National d'Urgence (ENU), structure interarmées basée sur les mêmes principes d'alerte, auquel l'armée de Terre apportera sa contribution.

 • Seule unité blindée de la Légion étrangère, le 1er REC basé à Orange a désormais perdu officiellement le 5ème escadron d'aide à l'engagement (EAE) qui était équipé de VBL et de VAB Hot/Milan.

 • 55 gendarmes mobiles ont quitté la France pour rejoindre Bangui, en Centrafrique. Ils permettront de soulager les unités sur place et faire face à la montée de l'insécurité qui relève plus de la criminalité.

 • En 2013, les activités Défense de Dassault Aviation ont généré un chiffre d'affaires de 1,4 milliards d'euros, soit 31% du chiffre d'affaires de l'avionneur. 2013 a permis la notification du contrat de rénovation des ATL2.

 • Le satellite franco-italien de télécommunication à très haut débit Athena-Fidus a été qualifié par la DGA. Ce programme de 280 M.€ apportera aux armées de nouvelles capacités de télécommunications, il est complémentaire au système Syracuse 3.

 • Un A400M français a effectué le 11 mars un premier vol transatlantique. L'avion a décollé de la base d'Orléans pour rejoindre l'aéroport de Cayenne, en Guyane. Il emportait un hélicoptère Fennec et deux tonnes de fret.

 • La mission du C-130 belge dans le cadre du soutien de l'opération Sangaris en RCA a pris fin le 21 mars. C'est un C-130 espagnol qui le remplace dans les missions de transport entre Libreville au Gabon et la capitale centrafricaine Bangui.

 •La DGA a annoncé que le ministère britannique de la Défense a notifié à MBDA, le contrat de développement et de production de l'ANL/FASGW pour un montant de 600 M.€. Ce missile équipera le NH90 français et le Wildcat anglais.

 •Le 12 mars, le groupement des plongeurs démineurs Atlantique a procédé à la destruction de 157 engins explosifs sur la plage de Treguennec, au Guilvinec. Cette opération fait suite à la succession des forts coefficients de marée de cet hiver qui ont mis à nu de nombreux explosifs.

 •La Fremm Normandie est rentrée à Lorient, le 8 mars, à l'issue de sa troisième série d'essais en mer. Cette campagne a permis de poursuivre la vérification des performances du navire ainsi que certains senseurs.

 • La frégate Georges-Leygues a quitté officiellement la Marine nationale le 21 mars. Pendant ses 34 années de service, le bateau a parcouru un million de milles, soit l'équivalent de 56 tours du monde.


Prochain bulletin d'actualité, le 1er mai 2014


© Focus Défense/Pressland medias