Bulletin d'actualité N°74 du 1er janvier 2015



Lancement du programme Scorpion

© Nexter RTD Thales

Le ministre de la Défense lance la première phase du programme Scorpion (Synergie du contact renforcé par la polyvalence et l'infovalorisation) en notifiant le marché à Nexter, RTD et Thales.
Ce programme vise à moderniser, à partir de 2018, les Groupements tactiques interarmes (GTIA) de l'armée de Terre par l'acquisition de nouveaux véhicules blindés et par la modernisation des chars Leclerc. La première tranche du contrat qui représente 752 M.€, concerne le développement du Véhicule Blindé Multirôles (VBMR) qui remplacera le VAB et de l'engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC). Ce matériel doté d'une tourelle CTAS de 40 mm à munitions télescopées succèdera à l'ERC90 Sagaie et l'AMX 10RC. La première commande concerne 780 VBMR et 110 ERBC. Ils seront livrés jusqu'en 2025 dont 92 VBMR dans le cadre de l'actuelle Loi de programmation militaire. Au total, l'armée de Terre attend la livraison de 2 080 VBMR qui se déclinera en six versions et 248 EBRC pour un coût de 5 milliards d'euros. Le VBMR et l'EBRC s'appelleront Griffon et Jaguar. Outre Nexter, Thales et RTD, Scorpion fait aussi intervenir le groupe Safran, MBDA et CTA International.



Deuxième simulateur MRTD du NH90

© Sogitec Industries

L'agence Nahema et la Direction générale de l'armement ont prononcé le ready for training (RFT) du deuxième simulateur MRTD (Multi-Role Training Device) NH90 de l'Aviation légère de l'Armée de terre (ALAT) dans sa version définitive.
Ce deuxième MRTD est opérationnel au 1er RHC de Phalsbourg (Moselle). Le premier est installé depuis l'automne 2013 au Centre de formation interarmées (CFIA) NH90 de l'Ecole de l'Aviation légère de l'armée de Terre (EALAT) au Cannet-des-Maures (Var). Produit par Sogitec Industries, le MRTD est un véritable FMS ou Full Mission Simulator, bénéficiant d'une modélisation de la plateforme et d'une simulation tactique couvrant toute la gamme des missions du NH90. Le MRTD répond également aux besoins d'entraînement au vol et à la navigation : conversion de type, vol aux instruments, pannes, etc. Le programme international en cours prévoit le développement et la production de sept systèmes de formation et d'entraînement NH90 au profit de l'armée de Terre, la Marine nationale et l'armée de terre finlandaise.

Systèmes radars de défense aérienne 3D numérique


© TRS
La DGA a notifié le 8 décembre l'acquisition et le soutien initial de douze radars fixes et de quatre radars mobiles Ground Master à Thales RaytheonSystems. Dans un communiqué, la DGA précise que ce marché fait partie du programme SCCOA (système de commandement et de conduite des opérations aérospatiales) chargé d'assurer le maintien et le renouvellement de la surveillance militaire aérienne et spatiale, du contrôle des vols militaires, du commandement et de la conduite des opérations aériennes. SCCOA est constitué de radars, de systèmes de télécommunication sol-air, de systèmes d'information et de centres de contrôle. Les douze radars fixes type GM 403 commandés vont remplacer les radars de défense aérienne en voie d'obsolescence. Par ailleurs, la composante radar mobile, dédiée au renforcement ponctuel de la couverture radar sur le territoire ou le support de forces projetées sur des théâtres d'opérations extérieurs, est aussi concernée avec quatre systèmes radar du type GM 200, permettant de débuter le renouvellement des radars actuellement en dotation. D'après l'industriel, les radars GM 403 et GM 200 offrent des performances de détection remarquables, étant donné qu'ils sont en mesure de repérer des drones à basse ou haute altitude.



L'A400M en soutien des opérations

© Armée de l'Air

Le 3 décembre dernier, un A400M Atlas (appareil MSN 08) de la base aérienne d'Orléans a effectué un vol de transport logistique au profit des opérations Barkhane et Sangaris. L'A400M a décollé dans la matinée pour rejoindre les aéroports de N'Djaména (Tchad) et de Bangui (République centrafricaine).
Au cours de son trajet vers le continent africain, l'appareil a réalisé une escale sur l'aéroport italien de Vérone afin d'embarquer près de 6 tonnes de fret, ainsi que 25 militaires italiens engagés dans l'opération européenne EUFOR RCA. Cette liaison logistique s'inscrivait dans le cadre de la mutualisation des moyens de transport établie au sein du commandement européen du transport aérien (European Air Transport Command – ETAC), commandement multinational dont la France est membre et auquel l'Italie a officiellement adhéré le 4 décembre 2014. Au total, une cinquantaine de passagers, ainsi que 18 tonnes de fret ont ainsi été acheminés. Avec une soute de 4 mètres de large, pour un volume de 340 m3, l'A400M Atlas est en mesure de transporter une charge quatre fois supérieure au C-160 Transall, en deux fois moins de temps.



DCI ouvre un nouveau centre de formation à la plongée

© DCI

L'école de plongée militaire de DCI-NAVFCO prend possession d'une nouvelle infrastructure avec l'ouverture d'un tout nouveau centre international de formation à la plongée militaire (CIFPM) à Saint-Mandrier. Après onze ans d'existence, l'école de plongée de DCI a déjà formé 360 stagiaires étrangers de 5 nationalités différentes (Qatar, Koweit, Libye, Slovénie et Malaisie).
Cette école propose, depuis 2003, une large gamme de formations à la plongée militaire en étroite coopération avec l'école de plongée de la Marine nationale, à Saint-Mandrier. L'objectif est de former les élèves aux méthodes de reconnaissance, d'identification, de destruction et de neutralisation des munitions conventionnelles non explosées ainsi qu'à la conduite de travaux sous-marins. Des appareils de plongée à l'air et aux mélanges sont utilisés, de jour comme de nuit. Dotée de tous les moyens pédagogiques et techniques nécessaires au transfert de savoir-faire français en matière de plongée, l'école de DCI utilise les espaces d'entraînement à terre et en mer mis à sa disposition par la Marine nationale.



Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash




Renouvellement des systèmes d'évacuation du Mistral

© Marine nationale

Au cours d'une période de travaux à quai de quelques semaines, le BPC Mistral a procédé au renouvellement de ses systèmes d'évacuation : les Marine Evacuation System ou MES.
Ce changement, réalisé par l'équipementier Zodiac, a été fait dans le but de réduire significativement les délais d'intervention et de maintenance périodique de l'installation. En outre, il permettra désormais au BPC d'optimiser son temps d'indisponibilité à quai puisque la périodicité d'entretien passera de douze à trente mois, et la durée de la visite sera réduite de quatre semaines à une semaine et demie. Le BPC Mistral embarque deux systèmes MES disposés sur chaque côté du bâtiment et composés à la fois d'un toboggan et d'un radeau. Six autres radeaux sont installés sur tribord et bâbord et complètent le dispositif de sauvetage. Afin d'évaluer l'équipage et de tester l'adaptabilité du matériel, le BPC a percuté l'un de ces nouveaux équipements en conditions réelles. Cinquante marins ont emprunté le toboggan tribord qui s'est gonflé en 2'40 et qui a permis aux participants de quitter le BPC en 3'50.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


 • Pour cette nouvelle année, le ministère de la Défense devra encore supprimer 7 500 postes pour les trois armées, avec l'objectif de réduire le nombre des officiers avec ou sans fonction d'encadrement.

 • L'Otan annonce avoir intercepté plus de cent appareils russes pendant l'année 2014, soit trois fois plus que sur toute l'année 2013. Ces interceptions ont lieu principalement au dessus de l'Atlantique nord et en mer Baltique.

 • L'Alat réceptionne un premier Tigre HAD en version Block 2. L'appareil a rejoint la STAT qui est en charge de l'expérimentation technico-opérationnelle. Deux autres HAD Block 2 seront livrés prochainement.

 • Détachement Air en Jordanie : le 17 décembre, dans le cadre de l'opération Chammal, les trois derniers Mirage 2000D ont rejoint les trois autres appareils qui étaient arrivés près d'Amman fin novembre.

 • Le 10 décembre, un Alphajet de Tours s'écrase sur un foyer pour handicapés faisant un tué et six blessés. Parti pour un vol de nuit, l'avion a connu un problème technique qui a contraint l'élève-pilote et son instructeur à s'éjecter

 • L'armée de l'Air devrait réceptionner en début d'année un troisième drone Reaper. Rappelons que la France aligne aujourd'hui deux Reaper qui sont déployés à Niamey dans le cadre de l'opération Barkhane.

 • Opération Chammal : le 6 décembre, le détachement Air basé en Jordanie a effectué sa première mission en Irak. Deux Mirage 2000D ont été engagés dans une mission de reconnaissance armée contre des éléments de Daesh.

 • Les travaux d'aménagement de la BA-125 d'Istres pour accueillir les A3330 MRTT prévoient un centre de maintenance, un nouveau parking avions et la rénovation des taxiways. Le coût des travaux est évalué à 124 M.€.

 • Cette année, le TCD Siroco sera désarmé pour être revendu à une marine étrangère. Déjà acquéreur du TCD Foudre (vendu 60 M.€), le Chili serait intéressé par le TCS Siroco. Le Brésil serait aussi sur les rangs.

 •En 2016, les dix sous-marins français commenceront à être équipés de la torpille lourde F21 développée dans le cadre du programme Artémis. Un total de 96 torpilles seront livrées à la Marine.

 •Les pilotes du centre d'expérimentation pratiques de l'aéronautique navale (CEPA) ont participé à la première revue d'aptitude à l'utilisation du Rafale F3R. Cette campagne a permis d'évaluer la conduite de tir du missile Meteor.

 •Le projet de budget de la Défense pour l'année 2015 prévoit de lancer les travaux de rénovation de onze avions de patrouille maritime Atlantique 2 des deux flottilles de la Marine nationale.

 •Le 15 décembre, le CEPA/10S a réceptionné un treizième NH90 Caïman Marine. Cet appareil est appelé à rejoindre à terme la flottille 31F, pour soutenir ses activités de formation et d'armement des détachements de frégate.




Prochain bulletin d'actualité, le 1er février 2015


© Focus Défense/Pressland medias